Valérie Pécresse a-t-elle la mémoire qui flanche ?

Publié le 2 Novembre 2016

Juppé et PécresseSans doute Mme Pécresse a-t-elle la mémoire qui flanche mais on ne peut pas dire, que ce soit le respect et la reconnaissance du ventre qui l'étouffent ! 

En effet, non seulement elle aura été ministre de l'Enseignement supérieur puis du Budget dans le gouvernement Fillon, grâce à N.Sarkozy qui lui mettait ainsi le pied à l'étrier pour sa toute jeune carrière, en lui octroyant une certaine renommée ... Mais c'est lui encore et personne d'autre qui, lors d'un grand rassemblement en son honneur pavillon Baltard, fit sa promo force compliments et encouragements à son égards, avant le scrutin des régionales en Ile-de-France (43,80 % contre 42,18 % pour Bartolone au second tour) pour booster la candidate ...

Et si elle a ainsi offert la région francilienne à la droite après 17 ans de gouvernance socialiste, N.Sarkozy lui aura quand même donné un sacré coup de pouce au passage, qu'elle semble avoir déjà rangé dans le tiroir aux oubliettes ... Un renvoi d'ascenseur qui est resté coincé.
Pécresse "très convoitée" aux dires de certains, roule donc pour Juppé et c'est son droit.

Annoncé dans une interview au Figaro, celle-ci fait valoir qu'en effet "ce dernier saura relever la fonction présidentielle et sera un président fort" ... Un point de vue très personnel et pour le moins singulier. 
Un Juppé qui balance "Ils me font chier" et "Je les emmerde !" à la tête des Français ?... Le "casse-toi pôv con" de Sarkozy avait bien plus de gueule et de virilité ! 
Un Juppé qui confesse "Apprécier les parties fines" à K.Le Marchand dans "Ambition Intime" ?... Bien plus que "les flics qu'il n'aime pas et les juges qu'il déteste"? Bien plus aussi que l'armée avec "Un militaire, c'est comme un ministre : ça ferme sa gueule ou ça s'en va" ? 

La présidente LR de l' IdF ne manque pas de flair .Juppé a tout ce qu'il faut pour relever la fonction présidentielle.
Sur le plateau de BFMTV ce mardi soir, Apparu expliquait sous des faux airs de naïf étonné, le pourquoi du soutien de Pécresse, jurant ses grands dieux qu'il n'y avait là-dessous bien sûr, aucun soupçon de promesse quelconque ... Sauf peut-être une petite identité heureuse ? 
Quant à la stratégie d'alliance entre le patriarche-candidat et le Trump du Béarn, il fallait voir ...
Toujours est-il que si Nicolas Sarkozy remportait la victoire comme on le souhaite pour la France, Pécresse aura compris qu'à elle seule, elle ne fait pas le poids.
 

Rédigé par Martine M.

Publié dans #Actualité

Repost 0
Commenter cet article