Immobilisme, demi-mesures, absence d'autorité: la gauche incarnée par Alain Juppé

Publié le 17 Octobre 2016

Chères amies, chers amis,

Dans un mois, nous élirons le candidat de la droite qui nous représentera à l'élection présidentielle de 2017. Les 20 et 27 novembre, l'enjeu sera simple : soit on décide de continuer avec l'immobilisme, les demi-mesures, l'absence d'autorité au sommet de l'état avec la gauche incarnée par Alain Juppé dans la continuité du quinquennat Hollande ; ou l'on fait le choix de l'alternance avec Nicolas Sarkozy. Quelle serait la légitimité d'un candidat élu grâce aux voix de la gauche et grâce à François Bayrou, qui lui même avait appelé à voter François Hollande en 2012 ?

À en croire certains sondages, l'élection serait donc pliée d'avance à cause des électeurs de gauche qui voudraient venir faire barrage à Nicolas Sarkozy.

Ces sondages se rejoignent sur un point : sans la gauche, Nicolas Sarkozy est devant Alain Juppé. C'est pour cette raison que nous avons besoin de vous pour convaincre la droite de se rendre aux urnes : tout le monde peut apporter sa pierre à l'édifice.

Une action simple : Autour d'un repas de famille, essayez de convaincre vos proches de venir voter à la primaire ! Dites-leur que chaque voix comptera, et qu'aucune ne devra manquer à notre candidat, Nicolas Sarkozy.

Franck Koller

 

Rédigé par La rédaction

Publié dans #Primaire

Repost 0
Commenter cet article