PRIMAIRE DE LA GAUCHE: L'ARCHAÏSME A GAGNÉ

Publié le 31 Janvier 2017

PRIMAIRE DE LA GAUCHE: L'ARCHAÏSME A GAGNÉ

B. Hamon a gagné la primaire socialiste. Il a donc suffit que B. Hamon propose le revenu universel pour qu'il emporte la primaire. La démagogie triomphe comme souvent. On fait le beau et ça suffit pour emporter l'adhésion des votants. 

Le revenu universel constitue l’illusion ultime, censée offrir à chacun la possibilité de vivre aux dépens de tous. "L'état, c'est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s'efforce de vivre aux dépens de tout le monde", disait Frédéric Bastiat.

Les prestidigitateurs de gauche font leur tour de passe-passe favori : demain, on rase gratis.
Après les années Mitterrand de 1982-83 qui nous ont mis sur la paille et après le captieux "mon ennemi c'est la finance" de F. Hollande , les français de gauche espèrent le retour du fameux "il faut réenchanter le rêve. "

Nous portons sur nos épaules 2200 milliards de dette ! Pas grave, on va dépenser 400 milliards, soit le budget annuel de l'état français. Le revenu universel se fonde sur le postulat erroné de la fin de la croissance et du travail. Or la mondialisation et la révolution numérique obéissent à la mécanique de la destruction créatrice de Schumpeter.

Il faut au contraire investir dans les secteurs qui vont faire émerger des activités et des postes de travail notamment par des dépenses productives dans l’éducation et les infrastructures. 
Il faut, au contraire, développer le capital humain. Le plus grand respect que l'on doit aux citoyens est d'aider à leur insertion par leur travail.

Or, Le revenu universel c'est le retour au précariat conduisant tout droit au déclassement d'une grande partie des citoyens comme au temps de l’Antiquité latine: "prolétaire, citoyen de la dernière classe, exempt d’impôt, qui n’est utile à l’État que par ses enfants"

Hollande se glorifie d’avoir « sorti » plus de deux millions de Français de l’impôt sur le revenu, faisant autant de prolétaires-précaires en plus. D'autre part, une allocation, des la naissance et sans aucun engagement envers la collectivité ou la nation, pourrait bien rompre le contrat social qui unit les français.

De plus, par le biais de l'allocation unique, une société ouverte, comme la notre, deviendrait rapidement un puissant aspirateur universel et immodéré de prestations sociales, creusant toujours plus le déficit et accentuant les tensions sociales.

Avec cette allocation universelle, la gauche incorrigible renoue avec la démagogie et une certaine générosité mortifère pour notre pays.

J.P.M

Rédigé par Jean-Pierre Maxime

Publié dans #Actualité, #primaire

Repost 0
Commenter cet article

DELSOL Andrée 01/02/2017 06:22

Revenu universel, voilà pour la gauche une façon d'avoir la victoire des résidentielles 2017 et de mettre immédiatement le pays sous tutelle, on nous promet un bel avenir, les générations futures vont se retrouver à la rue, l'économie souterraine sera en plein essor (trafic en tout genre) le véritable CHAOS, je suis triste de constater tout ça, cette gauche est mortifère, elle a vidé les cerveaux de beaucoup d'individus, dont il est facile de vivre de ce social que certain se crèvent à payer par leur travail, mais il y en a de moins en moins, attention l'étau se resserre.