Lettre à monsieur François Fillon. Sans Sarkozy, « vous êtes cuit »

Publié le 11 Janvier 2017

Lettre à monsieur François Fillon. Sans Sarkozy, « vous êtes cuit »

Monsieur Fillon,

 

Sans la présence décisive de Nicolas Sarkozy, je ne sais ce qu'il adviendra de vos tentatives d'accès à la Présidence de la France. 

Avec les Républicains par lui rassemblés, il a su mener à bien le délicat problème de votre formation, avec le plus grand tact. Sans doute ne vous êtes vous pas montré à la hauteur de son entrainement.

Nicolas Sarkozy reste malgré tout bien disposé à votre égard pour mériter votre franchise. Ne vous déguisez pas monsieur Fillon sous une avenante camaraderie. Il n'a jamais été le moins du monde question entre vous d'autorité fondée sur le rang, vous n'avez jamais eu recours aux diktats de la hiérarchie politique. Grace à ses encouragements, votre tâche peut se trouver progressivement facilitée. 

Mais attention. Fiez vous à ses conseils et ne visez pas une étoile lointaine pour maintenir votre propre cap. Soyez dans la clarté. La route est libre.

Souvenez vous que le fruit de l'expérience de Nicolas Sarkozy, longuement éprouvée, vous est nécessaire, indispensable. Sans lui, pardonnez moi, mais vous êtes cuit. 

Bien à vous.

Claude Yves

Rédigé par Claude Yves Marechal

Publié dans #Les Républicains, #Présidentielle

Repost 0
Commenter cet article

VIX 21/01/2017 19:09

je suis entièrement d'accord, je n'oublierai jamais ce qu'a fait FF à l'encontre de NS

mojo 11/01/2017 22:10

non et non!!! dehors!