Paris: Rats, embouteillages, pollution et saleté. Hidalgo, c'est le chaos !

Publié le 11 Décembre 2016

Anne Hidalgo, l’incompétente ! Rats, embouteillages, pollution et saleté : Hidalchaos à Paris !

La seule solution efficace en matière de transports pour une ville radio-concentrique et hyper-dense comme Paris est connue : un péage urbain dont les recettes permettent de financer le transport sous-terrain.

Touchée par la pollution, la capitale doit aussi faire face à une prolifération de rongeurs. Ces catastrophes masquées à coup de communication par la mairie socialiste sont le reflet d'une politique dogmatique, inefficace et liberticide. L'échec du dogmatisme ne laisse bientôt place qu'à plus d'idéologie encore et à des atteintes aux libertés.

Sur tous les sujets, l'échec du dogmatisme ne laisse bientôt place qu'à plus d'idéologie encore et à des atteintes aux libertés. Celle de se déplacer est l'un des plus honnies par les socialistes, sauf s'il s'agit de migrants, nouveau nom des clandestins, qui leur servent d'alibi humanitaire. Puisque, malgré 15 ans de travaux et des milliards gaspillés en aménagements de voirie et tramways qui ne font que remplacer des bus pour épater la galerie, la pollution et la congestion règnent encore, Hidalgo va plus loin: elle impose une circulation alternée dont tous les spécialistes de santé publique savent et disent depuis des années que c'est cautère sur jambe de bois.

S'étant emparés d'un magot en 2001, les socialistes infligent depuis cette date aux Parisiens ce qu'ils font subir aux peuples du monde entier quand ils sont au pouvoir : gaspiller les richesses, entretenir le clientélisme, contrôler les individus. Ces expériences s'achèvent toujours de la même manière : le désarroi au mieux, la contrainte et la ruine au pire. On ne fait pas de société heureuse et prospère en partant du postulat qu'une élite de «sachants», animée d'une conception du bien public qui lui est propre, serait supérieure aux individus et à leurs vils intérêts. Quand le peuple se rebiffe et qu'il renvoie cette caste à ses fantasmes, elle qualifie les démocrates de populistes et se pince le nez.
 

Le peuple doit se réveiller !

Combien d’abrutis vont-ils voter pour les socialistes ?

 

Toute reproduction, totale ou partielle, strictement interdite sans la mention de la source d’origine.

Paris: Rats, embouteillages, pollution et saleté. Hidalgo, c'est le chaos !

Rédigé par Albert Santilli

Publié dans #Actualité

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article