Chômage: et les mensonges continuent

Publié le 28 Décembre 2016

Chômage: et les mensonges continuent

Chômage: et les mensonges continuent

Socialisme et mensonges sont vraiment des synonymes...

Comme chaque mois, la présentation des chiffres du chômage sont présentés d'une manière honteusement mensongère. Il suffit de se rapporter aux chiffres officiels publiés par pôle emploi pour se rendre compte de la supercherie !!!!

Nos "journaleux" et présentateurs lobotomises des JT pourraient au moins faire l'effort de s'informer et pas se contenter de lire les communiqués "fanfaronants" de cette pauvre El Khomri.
 

La réalité est donc la suivante :

Au total la France comptait à fin Novembre 6.574.100 chômeurs inscrits à Pôle emploi. Soit 26.500 de plus qu'en Octobre et 98.000 de plus qu'il y a un an. 

Les chiffres présentés avec auto-satisfaction sont ceux de la catégorie A qui sont d'un peu plus de la moitié des chômeurs, 3.447.000 fin Novembre. Le subterfuge consiste à vider au maximum cette catégorie avec transfert dans d'autres catégories dont on ne parle pas.

La principale manipulation étant les chômeurs en formation qui est devenu un open bar sans quasiment de contrôle. En un an cette catégorie D a augmenté de plus de 60.000 personnes,
14.100 personnes en Novembre.

Bien évidemment, il serait très intéressant d'étudier également les radiations, voire les non-réinscriptions, des personnes pourtant toujours sans emploi mais qui ne bénéficient plus d'allocations chômage. On appréhender ait alors la réalité qui doit être encore plus catastrophique que la situation actuelle.

En conclusion, on est donc malheureusement bien loin de la diminution de ce fléau économique et social qu'est le chômage. Et ce n'est pas avec toutes les mesurettes superficielles, ne visant qu'à faire de la com' que l'on s'en sortira....

 

Toute reproduction, totale ou partielle, strictement interdite sans la mention de la source d’origine.

Rédigé par Gaël DeLa Porte DuTheil

Publié dans #Actualité

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article