PUJADAS, LE MACHIAVÉLIQUE ....

Publié le 19 Novembre 2016

LA CONSPIRATION DES BRUYANTS FAUSSE LA DEMOCRATIE.

Depuis hier, le doute n’est plus permis. Le tout sauf SARKOZY fait rage. Le représentant informel de la presse française a dépassé les bornes. Il a délibérément relayé une question assassine relative à Takiedine, l’accusateur professionnel, condamné à plusieurs reprises pour d’autres diffamations. C’est dire la hargne de Pujadas, le bobardier de France2, qui prend donc ses sources auprès de personnages troubles.

Comment ce soit-disant journaliste peut-il braver ainsi les codes déontologiques de la presse. Se sent-il intouchable au sein de la fonction publique ? En posant une question aussi violente et à contre-courant d’un débat démocratique de première importance, Pujadas, le folliculaire, s’est fait le chevalier servant de Juppé et Fillon. Pourquoi n’a t-il pas posé une question identique à Juppé, pourtant condamné ? Sainte » actualité » est convoquée, non sans un certain machiavélisme par Pujadas, pour contrarier la rationalité et la rectitude d’un débat.

En agissant ainsi, il a de nouveau jeté la suspicion sur le candidat central des primaires. Il distille le poison lent de la culpabilité d’un homme qui n’a pourtant jamais été condamné. il trompette ainsi sa préférence pour d’autres aspirants à la présidence. C’est du trafic d’influence !

Plus grave, il a tenté de déstabiliser l’ancien président, en plein débat, espérant sûrement le décontenancer face aux 6 autres candidats, sûrement ravis d’une telle outrecuidance. Il flottait, sur le plateau TV, comme un parfum de complot. Le système voudrait-il abattre l’iconoclaste ex président ?

En tous cas, Les sarkozystes ont eu l’impression d’une véritable cabale contre leur préféré. N. SARKOZY est donc bien le candidat de l’antisystème.  Et les comploteurs feraient bien de se méfier de l’effet rebond. Car, Les peuples se vengent, avec délectation de ces bien-pensants qui aimeraient tant orienter la démocratie, à leur profit. 

Pujadas est définitivement discrédité.

Rédigé par Jean-Pierre Maxime

Publié dans #Actualité

Repost 0
Commenter cet article