Primaire le débat: Le comportement scandaleux de Pujadas

Publié le 18 Novembre 2016

Hier soir 17/11/2016 a eu lieu le 3ème interview concernant le vote des primaires de la droite et du Centre.

La soirée s'avérait prometteuse pour Nicolas Sarkozy et donc pour nous.Tout était bien parti, Nicolas Sarkozy avait bien démarré l'interview. Sa mine était détendue, il était posé, ses réponses et ses initiatives d'interventions étaient parfaites, logiques, en parfait accord avec ceux que toujours elles sont. Quand soudain, comme les cheveux sur la soupe, Pujadas qui en avait très certainement et très largement pris la mesure, a craché son venin. 

Selon lui tout allait trop bien pour Nicolas Sarkozy, il fallait absolument lui couper l'herbe sous les pieds, éteindre le feu sacré qui brûlait en lui et en son regard, menaçait ses adversaires, le mettre hors d'état de poursuivre son discours, lui saper définitivement le moral et son trop évident enthousiasme ! En un mot, il fallait le mettre hors d'état de porter ombrage à Juppé et Fillon, ces deux adversaires que les médias de gauche se sont choisis pour imposer aux Français non parce qu'ils les apprécient mais comme étant les seuls outils leur permettant d'écarter Nicolas Sarkozy. 

A eux, il fallait laisser le champ libre et si possible même leur ouvrir encore davantage la voie, les les encourager à mettre en avant leurs arguments. En résumé leur tendre la main et du même coup leur offrir toutes possibilités de s'exprimer et aussi de gagner. 
Car, ne le perdons pas de vue, c'était hier soir ou jamais que la dernière chance de briser Nicolas se présentaient aux interviewers-malfaisants.
Il fallait mettre le paquet, Pujadas l'a fait en jetant à brûle-pourpoint à Nicolas « les prétendues valises censées lui avoir été remises à lui-même et à Claude Guéant par Ziad 
Takieddine". Sulfureux homme d'affaires véreux pour ne pas dire pourri

Nicolas Sarkozy s'en est trouvé outré, scandalisé. Et il y avait de quoi ! « Quelle indignité ! Nous sommes sur le service public. Vous n'avez pas honte de donner écho à un homme qui a fait de la prison, qui a été condamné à d'innombrables reprises pour diffamation et qui est un menteur ? Ce n'est pas l'idée que je me fais du service public. C'est une honte ! »

Et il avait en tous point raison. Nous-mêmes, téléspectateurs, en sommes encore scandalisés ! Comment ce journaliste salarié du service public a-t-il osé se le permettre ?  Hélas le mal était fait, le venin qui avait fait son chemin avait déjà atteint le coeur. Le mal qu'on voulait lui faire était fait.

En contrepartie tout le monde peut en convenir, a aucun moment, on a évoqué pour Juppé son affaire de justice au temps de sa présidence à l'UMP, suivie de sa condamnation pour 'faits de prise illégale d'intérêts' à une peine de dix huit mois avec sursis assortie d'une perte de ses droits civiques, ce qui entraîne automatiquement une peine d'inéligibilité de dix ans. Suivie de son exil de France. Pujadas avait totalement fait l'impasse sur ce séisme qui, en janvier 2004, avait ébranlé toute la classe politique française, et même au-delà.

Il fallait blesser, et même tuer Nicolas Sarkozy, on n'a pas hésité, on l'a fait ! Une mise à mort en direct !

Alors à nous tous maintenant, nous les Sarkozystes mais aussi tous les électeurs français, tous les Français de droite de tirer les conclusions qui s'imposent suite un comportement aussi ignoble, aussi inacceptable que s'est permis Pujadas en direct devant tous les Français sur un service public ! Un comportement intolérable, impossible à laisser passer, face auquel il nous faut réagir !

Comment, je n'en ai pas encore la moindre idée, mais il nous faut obligatoirement réagir et faire front !

Rédigé par Cécile Labossiere

Publié dans #Primaire

Repost 0
Commenter cet article

Bazain 19/11/2016 08:18

j habite en Thailande et la chaine France 24 , chaine publique également a relayé les derniers meetings de MM Juppe et Fillon ainsi que les commentaires d apres meetings mais.....rien sur le meeting de N. Sarkosy ! a t il été annulé !!
ilqs doivent etre copains avec Pue Jadas !
*

Marie-Rose 19/11/2016 04:59

Je suis les débats depuis le premier et ce que je constate,c'est qu'on ne respecte pas un homme qui un jour était président,et qui nous a sorti de la crise monétaire .
Et maintenant même ceux qui ont gouverné avec lui lui tourne le dos.....
Et Juppé qui fait ami ami avec Bayrou qui avait demandé aux centristes de voter Hollande,et qui tent la main aux gens de gauche qui sont déçus par Hollande de venir voter pour lui....
Comment signer une charte de la droite si on vient de la gauche,c'est du n'importe quoi....
J'espère que dimanche tous les soutiens de Sarkozy vont voter ,car dans les temps actuels ,il faut un homme fort pour gouverner ,et moi je ne vois que Nicola Sarkozy.....

Cédric 18/11/2016 16:32

Je ne comprends pas ce qu'il y a de scandaleux pour un journaliste à donner un droit de réponse à un politique que se fait attaquer par un tiers. NS aurait dû remercier Monsieur PUJADAS de lui donner le droit de réponse puis en profiter pour répondre calmement (comme par exemple : merci de me poser la question et je vais très clair, non, tout est faux). Au contraire, on a eu un NS agressif, sur la défensive et du coup, il m'a fait l'effet inverse de ce qu'il aurait dû...

katlen 18/11/2016 12:29

Je suis Scandaliser , j ai Honte de mon Pays , que j ai Quitter il y a plusieurs Annees Mais qui est devenu un Pays capteur de la derniere guerre Mondial.Ce Pays de mon enfance, Aujourd hui les Medias , Les Francais , chasse un HOMME qui pourtant a ete un PRESIDENT exemplaire dans l L etat Ou le Monde commencait a Deperir..Une CHASSE A L HOMME qui dure deja depuis ASSEZ LONGTEMPS..Francais REVEILLEZ VOUS..Il est grand temps de se lever et de crier ... C EST ASSEZ..La DICTATURE..

RIVIERE Daniel 18/11/2016 15:51

Plus les merdias salissent,plus les gens lisent. C'est à nous de les shooter à la 1ère occasion. Ils sont les terroristes de l'information.

ligny 18/11/2016 15:25

Je suis dans le mème cas que vous Katlen