Pas de répit dans l’acharnement anti-Sarkozy

Publié le 17 Novembre 2016

Le 13 octobre dernier, quelques heures avant le premier débat entre les différents candidats de la primaire de la droite, toute la presse de gauche s’en donne à cœur-joie sur l’affaire Bygmalion avec en ligne de mire naturellement : Nicolas Sarkozy. Même s’il n’y a rien de nouveau dans ces révélations, cela permet de salir l’intégrité de l’ex-chef de l’Etat et de polluer à l’avance le débat.

Rebelote le jeudi 3 novembre avec une première page du Monde consacrée : « aux liaisons dangereuses de la Sarkosie ». Le quotidien du soir établit l’exploit de noircir quatre pages sur certains amis de Nicolas Sarkozy sans apporter le moindre élément nouveau. Et comme par hasard, le soir même a lieu le deuxième débat de la Primaire.

Ce soir a lieu le troisième et dernier débat de la primaire. Et depuis lundi le site d’informations en ligne Mediapart martèle une déclaration d’un homme d’affaires peu recommandable, Ziad Takkiedine, affirmant avoir ramené des valises d’argent libyen avant 2007 à Claude Guéant et Nicolas Sarkozy. De l’argent qui aurait été fourni à l’intermédiaire par le beau-frère de Khadafi, condamné par contumace en France pour son rôle actif dans l’attentat du fameux DC 10 d’UTA. Ce qui en dit long sur l’intégrité de ce personnage.

Malgré tout dès hier des enquêteurs de l’office de lutte contre les infractions fiscales (OCLCIF) ont entendu Ziad Takkiedine pendant plusieurs heures. Et tous les médias s’en sont fait joyeusement l’écho. Tout cela en dit long sur les moyens utilisés par le petit monde médiatique pour salir et décrédibiliser Nicolas Sarkozy, dont la cote de popularité n’arrête pas de remonter. Le verdict des urnes de dimanche soir dira si les électeurs ont été dupes ou non de ces manœuvres grossières.

Yves de Kerdrel

valeursactuelles.com​​​​​​​

Rédigé par La rédaction

Publié dans #Actualité

Repost 0
Commenter cet article