Eric Ciotti apporte son soutien aux policiers exprimant leur ras le bol

Publié le 18 Octobre 2016

Dix jours après l’attaque contre les policiers à la Grande Borne au cours de laquelle quatre d’entre eux ont été blessés, 500 policiers ont manifesté dans la nuit de lundi à mardi depuis l’hôpital Saint-Louis jusqu’aux Champs-Elysées pour exprimer leur mécontentement et dénoncer l'absence de moyens et le manque de fermeté de l’État.

Je veux apporter mon soutien aux policiers exprimant une nouvelle fois leur ras le bol face au manque de considération persistant de l’exécutif.Par son idéologie permissive, le Gouvernement a profondément affaibli l’autorité de l’État et écorné notre modèle républicain originellement construit sur la sécurité, première des libertés. Or, comment peut-on soutenir les policiers face à l’exigence de leurs missions quand on qualifie de « sauvageons » de véritables criminels ?

L’impunité ne peut être conjurée par l’inaction !

Alors que notre pays est confronté à une menace terroriste durable d’une intensité inégalée et à l’heure où le cocktail Molotov devient l’arme privilégiée de ces barbares de rue, l’évolution de la légitime défense des policiers - que je défendais une énième fois la semaine dernière dans l’hémicycle de l’Assemblée nationale, et rejetée à nouveau par la majorité socialiste - se pose désormais non plus comme une simple option mais comme un impératif.

Dans ce contexte, les dispositifs anti-caillassage pour les véhicules et les tenues ignifugées annoncés par Manuel Valls ne sont ni plus ni moins que des artifices ; car seule la garantie de l’application d’une sanction pénale ferme, immédiate et exécutée dans son intégralité et l’évolution du cadre de la légitime défense des policiers pourront rétablir l’autorité perdue de la République.

Eric Ciotti

Rédigé par La rédaction

Publié dans #Actualité

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article