Donner à ceux qui nous protègent les moyens de se défendre

Publié le 27 Octobre 2016

Je renouvelle mon soutien aux policiers qui se sont rassemblés hier ainsi qu’aux sapeurs-pompiers qui, à Nice et ailleurs, ont exprimé leur solidarité aux policiers en se joignant au rassemblement.

Parce qu’ils incarnent la République et ses valeurs les plus nobles, les sapeurs-pompiers constituent, avec les policiers, des cibles privilégiées des barbares contemporains, l’actualité le démontre trop souvent. Ils méritent également notre reconnaissance et notre soutien !

Nous faisons face depuis quelques années à un affaiblissement terrible de l’autorité républicaine qui se traduit par des atteintes de plus en plus graves aux symboles que sont les policiers, les sapeurs-pompiers, les personnels hospitaliers ou de l’éducation nationale notamment.

Il est intolérable que l’engagement de ces femmes et de ces hommes au service de la population soit ainsi mis en péril.

L’enjeu aujourd’hui, c’est la restauration durable l’autorité de la République.

Pour cela, il convient de donner à ceux qui nous protègent les moyens de se défendre en faisant évoluer les conditions de la légitime défense des policiers.

Dans le même temps, la moindre atteinte à un représentant de la République, qu’elle soit physique ou verbale, doit être sanctionnée avec la plus grande fermeté !

Enfin, il faut réarmer l’État au plan pénal créant au moins 20.000 places de prison, en rétablissant les peines-planchers pour les multirécidivistes, en revenant sur la contrainte pénale, en supprimant les remises de peine automatiques, en confiant la tâche de l’exécution des peines aux procureurs et plus aux juges d’application des peines, en supprimant l’excuse de minorité en matière pénale et rétablissant les tribunaux correctionnels pour mineurs.

Rédigé par Eric Ciotti

Publié dans #Actualité

Repost 0
Commenter cet article