Nicolas Sarkozy, c’est la détermination, la volonté, le coeur et la raison

Publié le 23 Septembre 2016

Nicolas Sarkozy, c’est la détermination, la volonté, le coeur et la raison

NICOLAS SARKOZY SEUL DÉFENSEUR DE LA MAJORITÉ SILENCIEUSE.

Qui d’autre que N. Sarkozy pour défendre le peuple ? Avez-vous remarqué combien les minorités se font entendre, de nos jours ?

Les associations se font de plus en plus juges et donneuses de leçon. Elles font la morale, à tout bout de champ. Elles défendent avidement le soit disant faible contre l’opprimé, relayées par les médias transcendées par La Mission évangélisatrice des droits de l’homme.
Chaque segment de population est traqué, recensé comme potentiel victime de la société à travers le prisme de son altérité ou de ses éventuelles faiblesses, et aussitôt défendu par une association souvent gorgée de subventions.

« Le marché de la sollicitude et de l’altruisme » est plus prospère que jamais.
"La compassion l'emporte sur l'intérêt, l'émotion sur la raison » comme le dit Francis Balle.
Nous sommes sous la dictature des bons sentiments. La tyrannie des minorités emporte tout sur son passage. La quête de sens envahit notre société et hante de plus en plus d’individus. Cette société enfante donc des disciples de sainte Theresa. Ils se placent toujours du bon côté, celui de la compassion et de la morale, tellement inattaquable, mais en dehors de la réalité du monde.

N. Sarkozy se veut chantre de la « majorité silencieuse » face à une minorité bavarde, universitaire et méprisante. Car la majorité silencieuse souffre en silence. Elle ne descend pas, dans la rue. Elle ne provoque pas la police et les pompiers ! Elle n’incendie pas les voitures ! Elle ne siffle pas le drapeau français ! Elle ne refuse pas de travailler ! Elle ne se victimise pas ! Elle ne crache pas sur la république ! Elle ne profite pas de l’état nourricier !
Oui N. Sarkozy défend la majorité silencieuse.

Vous savez, celle qui travaille et se lève tôt, qui respecte son pays, qui paye ses impôts comme tout bon citoyen, celle qui respecte la culture de son pays, qui accepte les principes de laïcité et respecte son Armée et sa police. Pour être président de la république française, il faut aimer le peuple ( et les sans dents), le respecter et le mettre dans la confidence.
Nicolas Sarkozy, c’est la détermination, la volonté, le coeur et la raison.
C’est pourquoi je vote NICOLAS

Rédigé par Jean Pierre Maxime

Publié dans #France

Repost 0
Commenter cet article