Présidentielle 2017. Maxime Boyer (LR) : « Toulouse se prépare à la candidature de Nicolas Sarkozy »

Publié le 13 Juillet 2016

Présidentielle 2017. Maxime Boyer (LR) : « Toulouse se prépare à la candidature de Nicolas Sarkozy »

Un comité d'appel à la candidature de Nicolas Sarkozy à la primaire des Républicains pour la présidentielle 2017 s'est constitué autour de l'élu toulousain Maxime Boyer.

Maxime Boyer est conseiller municipal, délégué de Toulouse en charge de la Vie étudiante et maire du quartier des Minimes-Barrière de Paris. Le jeune élu a pris la tête du comité haut-garonnais d’appel à la candidature de Nicolas Sarkozy à la primaire par laquelle le parti Les Républicains désignera son candidat à l’élection présidentielle de 2017.

Il prendra la présidence du comité de soutien à Nicolas Sarkozy si celui-ci devait se déclarer candidat, ce qui ne saurait tarder. Interview.

Côté Toulouse : Le comité de soutien à Nicolas Sarkozy que vous pilotez vient de passer à l’action par une distribution de tracts sur le marché de Muret, samedi 9 juillet 2016. Quel est son objectif ?

Maxime Boyer : Il s’agit d’appeler clairement Nicolas Sarkozy à déclarer sa candidature pour la primaire organisée par Les Républicains en novembre. C’est le sens du tract que nous avons distribué sur le marché.

C.T : Pourquoi Nicolas Sarkozy ferait un meilleur candidat que les autres prétendants du parti Les Républicains ?

M.B : D’abord parce qu’il a fait le boulot. Nicolas Sarkozy a récupéré un parti qu’il implosait et explosait. Son image était désastreuse à l’intérieur, faisant fuir de nombreux militants. Elle était tout aussi désastreuse à l’extérieur, n’inspirant plus confiance aux Français. Cette situation chaotique a disparu depuis qu’il est revenu et qu’il a réuni sa famille politique. Vous me direz : le parti, ce n’est pas la France ! Pour conduire l’ambition de la Nation, Nicolas Sarkozy a plus d’expérience que les autres candidats à la primaire.

Enfin, je veux évoquer le positionnement de Nicolas Sarkozy vis-à-vis du Front national. À aucun moment lors ses deux campagnes présidentielles, puis pendant son mandat présidentiel, le FN n’est parvenu à se qualifier pour un second tour. Il est clair que sa politique, son action, son énergie est un rempart au FN. Et il est le seul à être capable de ce barrage parmi les prétendants Républicains.

C.T : Une série de sondages montrent, depuis plusieurs mois, que les Français rejettent l’idée d’une nouvelle candidature de Nicolas Sarkozy, montrant bien peu de convictions face au bilan de celui qui a été leur président de 2008 à 2012. Ne craignez-vous pas que ce rejet pénalise votre famille politique si Nicolas Sarkozy devait sortir vainqueur de la primaire ?

M.B : Pris isolément, un sondage n’a pas de sens. Il faut regarder la dynamique des sondages. Et l’on observe que, petit-à-petit, Nicolas Sarkozy entre dans une dynamique de conquête de l’opinion. Les Français se montrent de plus en plus favorables.

C’est encore léger mais je rappelle que Nicolas Sarkozy n’est, pour l’heure, toujours pas candidat.

C.T : Que direz-vous aux plus sceptiques qui rejetteront en bloc le bilan présidentiel de Nicolas Sarkozy ?

M.B : Nicolas Sarkozy n’a pas divisé les Français sur des sujets de société. Il a tenu le cap face à une crise systémique d’une ampleur inédite et inégalée. Je veux également évoquer sa personnalité pro-réactive, qui s’est notamment exprimée sur la scène internationale.

Sa présidence de l’Union européenne a été la plus pertinente depuis des années. Il a également joué un grand rôle dans la crise géorgienne et la chute de Khadafi en Libye.

C.T : Localement, quelles actions allez-vous mener ces prochains mois ?

M.B : Toulouse, quatrième ville de France, se prépare à la candidature de Nicolas Sarkozy. Notre plan de bataille est prêt à s’exprimer dès que Nicolas Sarkozy aura déclaré, comme nous l’espérons fortement, sa volonté de porter de nouveau une ambition pour la France.

Dès lors, il s’agira pour nous d’être sur le terrain afin de défendre son projet et ses idées, et de récolter les parrainages nécessaires à la candidature à la primaire.

http://actu.cotetoulouse.fr/presidentielle-2017-maxime-boyer-republicains-toulouse-prepare-candidature-nicolas-sarkozy_40822/

Rédigé par Miau Jeanne

Repost 0
Commenter cet article