Nicolas Sarkozy redonnera de l’oxygène à notre économie

Publié le 26 Juillet 2016

Nicolas Sarkozy redonnera de l’oxygène à notre économie

AVEC HOLLANDE L’ IMPÔT A EN VOMIR ! IL NE VEUT PAS BAISSER LA DÉPENSE PUBLIQUE. Pourtant 1 euro de dépense est égal à 1 euro d'impôt, pour les français.

« Autant d'état que nécessaire, autant de marché que possible » disent les Sociaux démocrates allemands. Appréciez les résultats des allemands !
A contrario, Les socialistes français pensent « plus d’état que nécessaire pour moins de marché que possible » mais au prix d’une économie déliquescente.

Pourquoi les impôts ont-ils beaucoup augmenté depuis 2012, nous demandons-nous ?
La raison est simple. Les socialistes refusent de s’attaquer à la baisse des dépenses publiques pour motif électoraliste. Il faut donc faire payer les mêmes : la classe moyenne
Pourtant, chaque année, le budget de l’état est voté en déficit de 70 milliards d’euros, environ.
Donc un nouvel impôt qui sera payé par les propriétaires, se prépare : la taxe sur les propriétaires.

La dette de la France est abyssale mais le gouvernement de gauche a déjà promis près de 10 milliards d’euros de dépenses nouvelles, non Financées.
Depuis 2012, ce ne sont pas moins de 50 milliards d’euros d’impôts supplémentaires et
103 nouveaux impôts au total qui ont été créés ou augmentés entre 2012 et 2015. Cette réalité a des conséquences graves pour l’économie française et par ricochet pour les français.
La France est également la championne des prélèvements sociaux en Europe. Les cotisations sociales en France représentent 16,9 % du PIB alors que la moyenne européenne tourne autour de 12,3 %.
Le taux de prélèvements obligatoires en France est probablement le plus élevé au monde avec 44,5 % du PIB en 2015.
"Le socialisme, c'est taxer tout ce qui bouge et subventionner tout ce qui ne bouge plus », disait Ronald Reagan. Peut-on encore s’étonner que la France végète depuis 4 ans ?

Le nouveau paradigme consistera, pour Nicolas Sarkozy, à alléger le poids de la dépense publique dans le PIB tout en améliorant son efficacité globale et de réduire fortement le fardeau de l’impôt pour les entreprises et les ménages.

Dès l’été 2017, Nicolas Sarkozy propose un contre-choc fiscal de plus de 25 milliards d’euros pour enrayer la spirale infernale du chômage et redonner de l’oxygène à notre économie.
Il veut Baisser durablement les charges pesant sur le travail, au service de l’emploi : Zéro charge » sur les bas salaires.

Le taux de l’impôt sur les sociétés passera de 33,33 à 30%, avant d’atteindre 25%.
Il ambitionne de Baisser de 10 % l’impôt sur le revenu entraînant la restitution de 7 milliards d’euros aux Français. C’est près d’un mois d’impôt en moins chaque année.

C’est la politique qu’on attendait !

VIVEMENT Nicolas. SARKOZY

Rédigé par Jean-Pierre Maxime

Publié dans #Economie

Repost 0
Commenter cet article