Nicolas Sarkozy était à Santes ce dimanche: record d’affluence battu

Publié le 3 Juillet 2016

Nicolas Sarkozy était à Santes ce dimanche: record d’affluence battu

Record d’affluence battu pour la 8e édition du pique-nique républicain organisé dans les Weppes par Sébastien Huyghe, le député de la 5e circonscription du Nord. Il faut dire que la venue de Nicolas Sarkozy était très attendue.

Huit cents personnes, dont de nombreux élus des Weppes ou du Nord - Pas-de-calais, des députés parmi les plus « capés », des militants jeunes comme moins jeunes et une population habituée à se rendre au traditionnel pique-nique qu’organise Sébastien Huyghe… Voilà campé le décor, juste avant l’arrivée de Nicolas Sarkozy, l’invité d’honneur du député de la 5e circonscription. Un petit mot d’introduction de la part de ce dernier, avant de laisser la parole au président des Républicains, histoire de rappeler combien le paysage politique de notre région avait changé. Puis les félicitations adressées par Nicolas Sarkozy à Sébastien Huyghe, à Gérald Darmanin, à Vincent Ledoux, à Daniel Fasquelle : « ces élus qui ont permis l’avancée des Républicains dans la région ».

Le ras-le-bol des hautes sphères

Si Nicolas Sarkozy – aux dires de nombreux convives mais avant tout auditeurs – a fait un réel discours de campagne, ce dernier n’en a pas moins rendu hommage aux élus locaux avec tous les services qu’ils rendent à la population, clamant son ras-le-bol vers les plus hautes sphères : « J’en ai plus qu’assez de cette politique d’experts. L’expert, c’est celui qui parle de la politique et qui n’en a jamais fait ».

Une « communion »

Le discours de Nicolas Sarkozy a abordé de nombreuses thématiques et à maintes reprises le président LR se positionnera comme il pourrait le faire dans une profession de foi. Celle d’un candidat à la primaire pas encore officialisé.

À chaque fois, la foule a scandé « Nicolas, Nicolas, Nicolas ! » Et Nicolas a fortement apprécié cette « communion ». « Je me sens de la famille des gens qui s’engagent, qui donnent tout », a-t-il réaffirmé.

Nicolas Sarkozy l'a dit

Son retour en politique : « C’est parce que l’amitié du peuple politique ne m’a jamais abandonnée. C’est parce que vous, le dimanche, vous êtes là pour communier l’amour que l’on a pour notre pays. »

Ce qu’il pense de la région : « Une région comme cela ne peut pas se donner à Marine Le Pen. C’est pas imaginable, c’est pas acceptable. Ici, on aime les gens, on est humaniste. Cela veut dire que l’on respecte les gens quelle que soit la couleur de peau. Ici, vous êtes héritiers d’une famille qui a connu la crise minière, du textile, de la sidérurgie ou encore de l’automobile. Ici, on sait ce que c’est souffrir. »

Les Républicains : « Au lieu d’appuyer les divergences entre nous, si on mettait en avant nos convergences ? Il ne faut jamais critiquer les membres de sa propre famille, car demain il faudra être unis. »

Travail, mérite, succession : « Un des plus beaux mots de la langue française c’est le mot héritage. On doit pouvoir transmettre à ses enfants le produit de toute une vie de travail. On ne doit pas payer d’impôts sur les successions. »

Réussite scolaire : « Tout jeune décrocheur à 18 ans, s’il n’a ni travail ni formation, partira au service militaire pour apprendre à respecter les règles. » « Les plus jeunes qui rendent la vie impossible dans leur collège, seront envoyés dans un établissement avec internat et encadrement renforcé. Les parents qui s’opposeront auront leurs allocations familiales supprimées. »

lavoixdunord.fr

Rédigé par La rédaction

Publié dans #Les Républicains

Repost 0
Commenter cet article