Pour Rachida Dati, les candidats qui critiquent la double-casquette de Nicolas Sarkozy n’ont pas de projet

Publié le 20 Juin 2016

Pour Rachida Dati, les candidats qui critiquent la double-casquette de Nicolas Sarkozy n’ont pas de projet

Rachida Dati, qui parrainera Nicolas Sarkozy lorsqu’il sera candidat, ne comprend pas du tout cette excitation autour du statut de son futur poulain. Invitée du Talk du Figaro le 20 juin, la députée européenne LR s’est étonnée que la Haute autorité de la primaire ait osé préconiser au patron de LR de clarifier sa situation. Selon l’ex-garde des Sceaux, Nicolas Sarkozy fait un peu ce qu’il veut car, après tout, il a été élu à la tête du parti :

"Clarifier de quoi ? Il est président du parti, il a été élu, il a pas été nommé. Il a rassemblé le camp, on revient de loin."

Rachida Dati embraye ensuite sur les critiques faites à Nicolas Sarkozy par les candidats à la primaire. Selon la maire du 7e arrondissement de Paris, s’intéresser aux questions d’éthique signifie que l’on n’a pas de projet politique. Tout simplement. Elle dit :

- Rachida Dati : Ceux qui n’ont pas de projet politique, ou qui attendent le poste, et je m’adresse aussi vis-à-vis de [sic] Jean-Pierre Raffarin, qui est mon ami : il faut faire très attention à ces petites phrases. C’est-à-dire qu’il faut arrêter : quand on n’a pas de projet politique, on s’intéresse à l’accessoire, et à l’accessoire de la primaire.

- Yves Thréard : Jean-Pierre Raffarin est avec Alain Juppé. Donc Alain Juppé n’a pas de projet ?

- Rachida Dati : Bah, si vous attaquez l’accessoire, c’est que vous avez rien d’autre à dire, voilà. Quand on est déterminé, quand on a un projet pour la France, on s’attache à son projet et on le défend de la manière la plus claire et la plus transparente qui soit. Ceux qui voulaient être président du parti, fallait pas qu’ils se gênent pour se présenter.

lelab.europe1.fr

Rédigé par Miau Jeanne

Publié dans #Primaire

Repost 0
Commenter cet article