Nicolas Sarkozy : « Le débat sur le “Brexit” est une opportunité pour refonder l’Europe »

Publié le 24 Juin 2016

Nicolas Sarkozy : « Le débat sur le “Brexit” est une opportunité pour refonder l’Europe »

Il faut « refonder profondément le projet européen ». Dans un entretien au Monde, Nicolas Sarkozy regrette « l’absence complète de leadership en Europe », ajoutant qu’il « déplore », sur ce point, « l’effacement de M. Hollande ». Critiquant l’accord avec la Turquie sur les migrants dans la mesure où l’Europe ne peut pas « faire confiance au pouvoir turc, qui évolue de plus en plus vers un régime autoritaire », le président du parti Les Républicains (LR) prend en revanche la défense de la Hongrie et de la Pologne, assurant qu’« après cinquante ans de joug communiste ces pays sont des démocraties qui fonctionnent ».

Nicolas Sarkozy : « Brexit ou pas, il faudra refonder profondément le projet européen »

Nicolas Sarkozy : Non. Ne confondons pas ce qui est conjoncturel et structurel. L’effondrement de la Syrie provoque un afflux de population vers l’Europe. De plus, l’Afrique va doubler de population en trente ans. Penser que la Turquie peut durablement gérer et résoudre ces problèmes est une erreur. L’Europe peut-elle faire confiance à un pouvoir turc, qui évolue de plus en plus vers un régime autoritaire ? Je le conteste.

La chancelière allemande Angela Merkel a-t-elle eu tort dans la crise des réfugiés ?

Un des problèmes majeurs actuellement en Europe est l’absence complète de leadership. Or, il n’y en a qu’un possible : c’est le leadership franco-allemand. J’en ai douté avant d’être élu président en 2007. Je croyais qu’on pouvait avoir un leadership à cinq ou six pays. Très vite, je me suis rendu compte que cela ne fonctionnait pas, et que l’entente franco-allemande était indispensable.

Rédigé par Miau Jeanne

Publié dans #Europe Brexit

Repost 0
Commenter cet article