Voter à la primaire de la gauche, c'est tuer tout ce qui restait des valeurs de Nicolas Sarkozy !

Publié le 22 Janvier 2017

Voter à la primaire de la gauche, c'est tuer tout ce qui restait des valeurs de Nicolas Sarkozy !

Je tiens à m'exprimer en tant que pure et dure Sarkozyste consciente et déterminée à respecter les valeurs prônées par Nicolas Sarkozy, quoique puissent en penser les anti Sarkozystes. Ces valeurs étaient la droiture, le courage, le travail, respect de la parole donnée dans la Mesure des possibilités, l'honneur, les devoirs de la patrie qui entraînent des droits, je ne peux que m'enorgueillir de ces préceptes, tout au long de ma vie de militante Sarkozyste, je me suis engagée dans cette action où les trahisons, les forfaitures, n'ont pas de place, je me suis efforcée dans la dignité transmise par mon mentor, de porter ces valeurs tout autour de moi. Je suis toujours dans le même état d'esprit et c'est une grande fierté pour moi. 

Mais aujourd'hui, à mon grand dam, je m'aperçois que beaucoup de mes compatriotes Sarkozystes ont bien vite oublié cette empreinte qui faisait de nous des personnes particulières, honorables, fières d'appartenir à un mouvement où ces courants d'idée d'une France qui retrouverait le plein essor avec la volonté de changer ce laxisme ambiant qui plombe toutes nos institutions depuis 5 ans. A la faveur de primaires de la droite tronquées, d'une part parce que ouvertes à tous, d'autre part parce que le code électoral n'a pas été respecté, Nicolas Sarkozy a été éliminé au premier tour de cette primaire. Déjà les cris d'orfraie de mes compatriotes se sont faits entendre et j'ai crié avec eux au scandale, reprochant aux gauchos le manque d'honneur, le mensonge, pire le parjure, puisqu'ils signaient notre charte des valeurs républicaines de la droite, afin d'éliminer le candidat potentiellement à même de battre et la gauche et les extrêmes. Et le résultat a dépassé leurs espérances. Nicolas Sarkozy n'est plus là. 

Aujourd'hui nous sommes à moins de 24 h des primaires de la gauche et je constate sur divers murs que les "purs et durs Sarkozystes" vont aller voter aux primaires de la gauche, donc se parjurer comme l'ont fait les gauchistes, donc se comporter de la même façon que ces personnes sans foi ni loi, sans morale, sans éthique.

Je suis non seulement décontenancée, mais profondément marri, je m'aperçois que toutes celles et ceux qui vont se rendre aux urnes gauchistes pour rendre l'appareil et par des calculs pseudos éliminatoires qui n'ont rien de pronostics d'économistes, n'ont pas plus de dignité ni de respect de ce qu'est l'honneur. Ils ou elles seront des parjures, je ne SERAI EN AUCUN CAS de ces PARIAS. J'ai l'impression d'assister à une bagarre de cour d'école !!! Chacun et chacune agit comme il ou elle le sent, mais copier une forfaiture vous donnera t'elle la joie et le bonheur d'en sortir "grandis" ? Je ne le pense pas. Je tiens à rappeler aussi que même si la somme de 1€ est symbolique, vous contribuerez à payer les frais de la campagne des primaires de la gauche. 

Décidément, pour la poignée de purs et durs Sarkozystes, frondeurs, dissidents, Sarkofans, Sarkolâtres, appelez nous comme vous le voulez, vous les Sarko Fillonistes du lendemain, et certaines et certains purs et durs Sarkozystes, vous continuez à nous assassiner !!! Vous tuez tout ce qui restait des VALEURS de Nicolas Sarkozy et vous piétinez sur "l'autel du barrage à la gauche aux présidentielles" qui n'est à mes yeux qu'une mauvaise excuse, de la poudre aux yeux, afin de justifier votre ralliement à François Fillon qui, si il arrive au premier tour de cette présidentielle, sera providentiel, car ne vous leurrez pas, comme nous ne nous leurrons pas, le match ne sera certainement pas celui que vous espérez !!! 

Pour terminer, si je peux être très fière des valeurs et de la politique menée par Nicolas Sarkozy même si des erreurs ont été commises lors de sa fonction présidentielle, (que celui qui n'en a jamais faites, lui jette la première pierre) , je suis beaucoup moins fière aujourd'hui d'être une française, dès lors que je fais ce constat amer de voir que certains de mes compatriotes vont se compromettre dans une primaire qui ne devrait nullement les intéresser, Si ce n'est que lui accorder du mépris comme forme d'intelligence ! 

Auguste Comte disait : "la formule sacrée du positivisme : l'amour pour principe, l'ordre pour base, et le progrès pour but". Je dois reconnaître que certaines et certains ne mettront jamais cette citation à profit tant ils et elles sont dépourvus d'esprit d'analyse objective. 

Je sais pertinemment que ma publication va déranger, voire bousculer les opinions mais je suis directe et honnête. Libre à vous de me supprimer de vos contacts : "il n'y a point de plus cruelle tyrannie que celle que l'on exerce à l'ombre des lois et avec les couleurs de la justice" Montesquieu. 

Bonne fin de journée mes compatriotes.

J.J.P

Rédigé par Josette Jo Payry

Publié dans #Actualité, #Primaire

Repost 0
Commenter cet article

DELSOL Andrée 22/01/2017 08:01

Les jeux sont fait, la gauche a gagné 2017, depuis la Fillon-week des primaires, maintenant les soit disant de droite se rassemblent pour le défilé des nuls, la NKM et compagnie croient au père Noël, mais le cadeau va être de taille, je le dis depuis 81 les français ont tellement tiré vers le bas, qu'ils ne sont plus capables d'être réaliste et font n'importe quoi.
Un seul pouvait redonner à notre pays la superbe d'antan c'est Nicolas SARKOZY !
Dommage qu'on en soit arrivé là, je suis dégoûtée d'être française, si seulement j'avais 20 ans de moins je quitterais mon pays.